,

Do-It-Yourself (vidéo) : Aménager un camper van en Australie

DIY aménager un camper van résultat final tout en bois
Temp de lecture approximatif : 8 minutes et 32 secondes

Aménager un camper van est une grande étape pour notre nouvelle vie de backpacker. Nous savions ce que nous voulions, nous avions fait des plans, mais il fallait encore réfléchir à la réalisation. On a beaucoup discuté, on s’est souvent réveillé au milieu de la nuit avec l’idée qui tue pour se rendre compte, le lendemain, que ça ne pouvait pas fonctionner… Mais pour finir, on y est arrivé. On a un van pratique, convertible, multifonctions et on peut vivre autant dehors que dedans, même s’il pleut ! !


À travers cet article, je veux te montrer comment aménager un camper, mais surtout te donner des idées d’aménagement pour ton propre camper van.

Au menu (1+)3 étapes de gros-oeuvre :
– (Étape 0 : la mise à nu, le nettoyage et la protection du van),
Étape 1 : la construction du plancher,
 Étape 2 : la conception canapé-lit convertible,
Etape 3 : mise en place des armoires et des rangements,
Ensuite, 3 étapes de finition :
Étape 4 : le choix du frigo,
Étape 5 : l’installation de la seconde batterie
Étape 6 : le passage de l’avant à l’arrière.

Tout au long de l’article, tu auras des photos de l’oeuvre afin que ça soit plus imagé, mais tout de suite une vidéo du montage complet de l’installation afin que tu aie toute de suite une idée de ce à quoi ça ressemble !

On terminera avec un bonus, ou comment utiliser le bois en trop ! !

Afin que l’article ne soit pas trop lourd, j’ai volontairement raccourci certains détails pratiques. Si tu souhaites reproduire ou aménager un camper van “façon Lion’s Road”, n’hésite pas à laisser un commentaire ou à me contacter, je t’expliquerai tout  en détail avec grand plaisir ! 


N’hésite pas à aller consulter nos autres articles sur le camping sauvage en Australie et les campings payants ou encore sur les bases du vocabulaire automobile anglais et bien d’autres astuces dans notre dossier Comment acheter un van en Australie

Aménager un camper van “façon Lion’s Road”, étape zéro : démonter les anciens aménagements

Avant d’aménager un camper van, il faut qu’il soit vide, on a donc tout démonté en étant assez délicat pour pouvoir réutiliser le maximum de bois possible.
Ensuite, Émilie a passé plusieurs jours à gratter la colle de la moquette et tout repeint à l’antirouille pour bien protéger la base.
Une fois que nous avions une base “propre”, nous pouvions commencer nos aménagements.

Aménager un camper van “façon Lion’s Road”, étape un : le plancher en bois.

C’est un peu long à réaliser, mais je veux absolument un plancher pour plusieurs raisons. C’est facile à nettoyer, agréable pour marcher, c’est joli et ça permet de retirer tout l’aménagement si nécessaire.
(Tu peux voir sur les photos précédentes qu’il y a une trappe en dessous de la grille, c’est un accès au moteur et dans un véhicule de plus de 250.000km, il faut qu’elle reste accessible, on est jamais trop prudent…)
Pour que la conception d’un plancher soit plus amusante, les ingénieurs automobiles ont conçu l’intérieur des voitures très irrégulier. De cette façon, on ne peut pas prendre de mesure précise… Ça serait trop facile ! 🙂

DIY aménager un camper van conception d'un planché

L’ami Laurent et moi, en pleine réflexion, sur le traçage du plancher

Donc, la seule solution, c’est de mettre la première planche, dessiner une esquisse de découpe “prudente”, sortir la planche, découper, remettre la planche, tester, reprendre des mesures, ressortir la place, la redécouper, et ainsi de suite.
Pour le premier côté, et ensuite pour le second…
C’est beaucoup d’aller-retour dedans-dehors, mais le résultat en vaut vraiment la peine !
Voici quelques photos des détails et du résultat final :

 

DIY aménager un camper van décoration plancher en bois sur mesureÉmilie a ensuite dessiné la carte de l’Australie et on a mis 3 couches de durcificateur pour bien protéger le plancher (la carte disparaît avec le temps, mais le plancher ne bouge pas…).

Aménager un camper van “façon Lion’s Road”, étape deux : le canapé-lit.

Afin d’optimiser l’espace, nous voulons un système BZ, un matelas qui se replie en 3. Nous avons trouvé le matelas chez Ikea (200$) (si tu veux savoir s’il y a un Ikea près de chez toi, clique ici 😉 ). Le sommier prend trop de place et était hors budget.
Il nous fallait donc trouver un système pour faire passer le matelas de position-lit à position-canapé, ou de la position /\_, à la position ___.
Nous avions différentes idées :
– Je pensais à des ficelles, mais c’est trop fragile et trop complexe (je l’ai déjà dit, la difficulté réside dans la simplicité),
– Philipe (tools-man) pensait à un levier, mais il aurait dû être trop long et donc plus assez efficace,
– C’est finalement Laurent le Breton, au bout de 2 semaines qui a trouvé LA solution…

DIY aménager un camper van plancher en bois sur mesure

Les deux parties du plancher, avec les rails et l’armoire à provisions, terminées.

Nous avons placé de grands longerons, sur lesquels coulissera notre sommier en trois parties.
Cette base (les longerons) se situe le plus bas possible (juste assez pour passer des boites de rangement) afin de maximiser l’espace pour se tenir assis.
Les trois sommiers sont reliés par des charnières qui permettent de se plier dans le sens voulu. Il restait plus qu’à mettre en place notre système de redressement Laurenlebreton

Le milieu du dossier, pour entamer le mouvement vers le haut, est relié aux pistons du coffre. Lorsqu’on ouvre le coffre, le dossier remonte d’une dizaine de centimètres, il reste à pousser le tout vers l’arrière du véhicule pour arriver en position canapé. Bloquer le tout avec deux petits blocs en bois et accessoirement refermer le coffre. Cette partie sera plus facile à comprendre dans la vidéo (en ligne très prochainement)

Résultat : le lit se plie et se déplie en 3minutes chrono. Il ne faut pas de force particulière et Émilie peut le replier seule facilement. Le matelas est confortable autant en lit qu’en canapé… On n’aurait pas pu faire mieux ! Objectif atteint 🙂

Astuces supplémentaires “aménager un camper van façon Lion’s Road” :
– la taille des sommiers :
Si tu crées un BZ, il faut prendre en compte que la hauteur du van n’est pas un rectangle parfait. Les sommiers n’ont donc pas tous la même taille.
Il faut aussi y penser pour l’appui du sommier sur les longerons en position couché. (commente si tu veux plus d’informations…)DIY aménager un camper van clic clac bz fait maisonpour les charnières :
Le mouvement d’un BZ qui se replie est particulier. Penses-y en achetant tes charnières, ou fais comme nous, utilise de la corde…
(Plus d’infos sur demande en commentaire.)

Aménager un camper van “façon Lion’s Road”, étape trois : les armoires et les rangements

DIY aménager un camper van armoire rangement frigo

l’étagère démontable et le frigo

On pourrait croire que cette étape était plus simple, mais pas vraiment. Ça a été une des plus grosses prises de tête (surtout pour se mettre d’accord) pour créer des rangements accessibles et pratiques :-D. Où est-ce qu’on met les armoires ? Quelles tailles pour les étagères ? Pour l’armoire à provisions ? De quel côté ? Est-ce qu’on construit une structure pour le coffre ?
Je te passe les détails, pour finir, on a gardé trois boites de rangement pour nos affaires personnelles en dessous du canapé (dont un qui nous sert de table). On a installé une étagère à l’avant. On a découpé et refixé les étagères de côté et on a ajouté une armoire à provisions entre le canapé et le frigo (très pratique comme accoudoir, table d’appoint ou plan de travail lorsqu’on cuisine). Le reste des affaires (sac à dos, table chaise et affaires superflues) s’emboite simplement dans le coffre.
L’étagère peut, elle aussi, être retirée avec un système d’écrou !

Aménager un camper van, étape quatre : le choix du frigo

Il existe différents types de frigos pour le campingCet article du blog des solutions nomades compare assez bien les différents systèmes.
– En Europe, j’ai un frigo à gaz (absorption)(+-250$ en 2015) que j’aime beaucoup, mais la bouteille de gaz prendra trop de place dans notre petit espace (ça aurait permis d’économiser le prix de la seconde batterie).
– Les performances du frigo à compression sont largement supérieures, mais le prix l’est aussi (750$minimum en 2015).
– Nous nous sommes donc contentés de la troisième option, la glacière thermo-électrique (250$ en 2015).
Dans la pratique, c’est comme prévu, la température intérieure varie en fonction de la température extérieure, mais ça reste frais (c’est similaire au frigo à gaz). Nous essayons de laisser le plus rempli possible afin de faciliter le refroidissement des nouvelles choses qu’on met dedans (il y a, au minimum, en permanence, à l’intérieur, 2 bouteilles d’eau fraiche qu’on ne boit pas, en plus des fruits, des légumes et de la confiture…). Nous l’ouvrons aussi le moins possible, surtout pendant les heures les plus chaudes. Au niveau de la consommation électrique, je n’ai pas de comparatif, mais cela nous permet de tenir 2,5jours sur la batterie sans rouler. Après ces 2 jours, il faut rouler beaucoup pour que la batterie se recharge correctement. Nous avons donc investi dans un petit chargeur (12$ à K-mart) qu’on utilise lorsqu’on a accès à l’électricité (au camping). L’idéal étant de coupler la seconde batterie a un panneau solaire, mais les prix sont assez exorbitants. Nous y pensons malgré tout.

Aménager un camper van, étape cinq : la seconde batterie

Avec le frigo, c’était indispensable, nous avons choisi une batterie de camping (Deep Cycle ou décharge lente en français) 105Ah (220$ en 2015), la plus grosse que nous avons trouvée. Elle a pour particularité de mieux réagir à la charge-décharge que les batteries classiques et durera donc plus longtemps. Nous avons également acheté un kit «seconde batterie» chez Supercheap Auto (99$). Il a fallu ajouter à ça un power inventer (50$) pour transformer le 12v en 220v. 150w sont largement suffisant pour ordinateur et téléphone.
Le raccordement de la seconde batterie à la première est vraiment très simple à réaliser. Tous les câbles sont fournis dans le kit.
Il suffit de relier le positif de la première batterie vers le côté “batterie principale” du boitier, ensuite ressortir de ce boitier vers le positif de la seconde batterie. Le négatif de cette dernière se relie sur la carrosserie. J’ai mis une grosse visse auto-forante pour la masse de la batterie et une plus petite pour celle du boitier du kit. Un tournevis et un peu d’huile de coude sont amplement suffisants pour les enfoncer.

Aménager un camper van “façon Lion’s Road”, étape six : le passage a l’avant et les décorations.

Le trou dans la grille et dans la planche est apparent sur les photos précédentes, ça donne une impression de place très intéressante et la possibilité d’aller chercher de l’eau fraiche dans le frigo pendant les longues routes…
Pour ça, il a suffi de détacher la grille, la découper à la disqueuse (merci, Philipe), découper la planche et remettre la grille. J’imaginais ça plus difficile

Aménager un camper van “façon Lion’s Road”, étape sept : le test !

On y est… Tout est fini… Tout est propre, tout tient en place, on a de l’électricité, du frais, le lit est confortable, il n’y a plus qu’à nous installer pour en faire notre petit chez nous… On quitte la colocation bientôt, on devrait d’abord faire un peu de tourisme autour de Geelong pour vérifier que tous les aménagements sont fonctionnels. Ensuite, on partira à la recherche d’une ferme pour peut-être pouvoir prolonger notre visa d’une année supplémentaire…
On risque d’y passer du temps dans notre nouvelle maison !
Tout ça, ce sera les articles suivants 😉
En attendant, voilà à quoi ressemble un camper van aménagé façon Lion’s Road !

Et pour le plaisir, voila le démontage avec une petite séance de remerciement à la fin ! !

Le Bonus :

je te présente Balerina, le chien snaussage que j’ai fabriqué avec les restes du bois pour la manager du resto où je travaille pour lui dire au revoir 😉DIY-aménager-campervan18

Alors?? Qu’est ce que tu en penses ? Laisse-nous un commentaire si tu veux plus d’infos ou de conseils sur comment les méthodes qu’on a utilisées ou simplement pour partager tes projets d’aménagement… On a encore plein d’idées dans la tête 😉

Si tu aimes nos conseils et nos histoires, que tu veux être sûr de ne pas les rater, abonne-toi à la newsletter, like notre page Facebook ou suis-nous sur Google+.
Et si en plus, tu veux nous aider à faire évoluer le blog et nous motiver, commente l’article et partage avec tes amis !

ENJOY ! !

Notre aventure te plait ?
Abonne-toi à nos réseaux sociaux !