logement petit budget backpack auberge de jeunesse
Temp de lecture approximatif : 4 minutes et 50 secondes

Le passage obligé de tous les PVT/WHV Australie pour commencer le séjour sans trop se ruiner et prendre le temps d’arriver dans le pays. Dans la suite de la série « Dormir en Australie », je vous présente le Backpack/Auberge de jeunesse…

La série, « Dormir en Australie : comment on fait ? » continue.
Hier nous parlions de :
– Le camping sauvage (en campervan) : la liberté de mouvement et possibilité de dormir dans des endroits sensationnels et tout ca gratuitement.

L’épisode d’aujourd’hui c’est :

Dormir en Australie : comment on fait ? épisode 2 : le Backpack/Auberge de jeunesse

Faire le plein de rencontres, partager tous les bons plans de la ville, avoir un logement pas cher en arrivant dans un lieu inconnu, c’est ça le Backpack/Auberge de jeunesse

L’indispensable pour réserver un backpack : un comparateur…
Nous avons trouvé nos auberges via hostelworld, un des nombreux comparateurs d’hôtel qu’on peut trouver sur internet. Je ne conseille pas celui-là plutôt qu’un autre, mais passer par un comparateur me parait indispensable. Lors de l’arrivée, les débuts d’un working holiday visa Australie, ou de n’importe quels voyages, il n’est pas rare que ce qu’on avait prévu change totalement d’un jour à l’autre. Avoir une vue claire sur les possibilités me parait indispensable. Un comparateur, ça apporte ça !
Outre le fait de pouvoir trouver les prix rapidement, ce genre de site est pratique pour les nombreux commentaires des précédents visiteurs de l’auberge.
Si la propreté dépend fort des gens présents dans l’auberge, ceux qui parlent de l’état des installations, du bruit ou de l’état des lits et matelas sont, je trouve, fort utiles.

LES AVANTAGES :

Le backpack est incontestablement le logement « payant » le moins cher (hors période d’événement exceptionnel dans la ville et encore). Si tu décides de t’y installer pour une période un peu plus longue, il est même possible d’obtenir un tarif encore plus intéressant.

L’intérêt premier de ce genre d’endroit est bien sûr que tu y rencontreras beaucoup d’autres voyageurs. C’est le lieu idéal pour échanger les bons plans quand tu arrives dans une nouvelle ville.
Beaucoup disposent également d’une connexion internet, mais ce n’est pas le cas de tous. Ils offrent aussi parfois des services supplémentaires, type repas (on a vu le repas du soir offert par exemple (dans la limite des disponibilités)), location de vélo ou de matériel de sport ou encore l’organisation d’activités karaoké, sport…

LES INCONVÉNIENTS (possible) :

Chaque chose ayant toujours les inconvénients de ses avantages, la promiscuité qui crée « l’esprit typique de camaraderies » qu’on retrouve dans un backpack a aussi quelques contraintes. Cette liste se veut surtout humoristique et si tu choisis bien ton auberge, tu ne devrais pas connaitre tous ces problèmes…

D’abord, il vaut mieux pour toi que ton voisin ne ronfle pas (ou pas trop)… Si tu es chanceux à ce sujet, ne te crois pas sauvé trop vite, je te rappelle que l’alcool fait ronfler et que beaucoup de backpacker aiment bien boire un coup ! Si avant d’arriver à l’auberge, tu ne possèdes pas encore de bouchons d’oreilles (earplug en anglais), cours vite à la pharmacie acheter ce qui deviendra tes meilleurs amis nocturnes ! Ils seront aussi très efficaces contre les fenêtres qui donne sur les rues fréquentées, sur la grosse machine de ventilation qui vrombit toute la nuit, ou si le karaoké organisé ce soir à tendance à se prolonger !

Mon expérience me force aussi à te parler des fameux lits superposés si typique au backpack. Ils sont parfois instables et grinçants. Lorsque deux hommes (plus massif que vous en majorité mesdames) occupent chacun un étage et il se crée rapidement un effet « bateau en pleine tempête » à chaque fois que l’un ou l’autre se retourne. Le premier se retournant réveillant le second qui va alors probablement se retourner et ainsi de suite. 🙂
La configuration optimale étant le gabarit le plus lourd en dessous et le plus léger au-dessus…

Lors de notre séjour à Melbourne, nous avons aussi eu la chance de rencontrer Kévin. Un mec super, plutôt beau gosse (en fait c’était le beau gosse du backpack ;-)). Le problème pour ses voisins de chambrée (dont nous n’étions heureusement pas) est qu’il le sait et qu’il aime bien en profiter. Je ne te fais pas de dessin, certaines ont pris leur pied, lui aussi, mais les collocs n’ont pas toujours beaucoup dormi… et il parait qu’il est endurant le sudiste ! 😀

Les douches sont aussi partagées (des chambres individuelles avec douche privative sont parfois disponibles, mais le budget à prévoir est alors plus élevé) si tes voisins ne sont pas respectueux, essaye de passer après le personnel de nettoyage.

Un autre détail à prendre en compte, en fonction du backpack, il se peut que la cuisine ne soit pas accessible tout le temps… Il est régulier qu’elle soit fermée la nuit ou à certaines heures de la journée pour le ménage. On s’est tous fait avoir au moins une fois…

La sécurité peut aussi parfois être un problème. Regarde en arrivant s’il n’est pas trop facile de rentrer dans le backpack et/ou dans les chambres. Au cas ou, il y a souvent des armoires à disposition (pense à prendre un cadenas avec toi pour la fermer) payante ou comprise dans le prix. Cela dit, s’il y a des problèmes à ce niveau, c’est souvent indiqué dans les comparateurs de prix. Cela dit, dans tous les cas, soit prudent avec ton portable, ordinateur ou autre et ne les laisse pas trainer

Conseil spécial pour couple : En réservant une chambre de trois, plusieurs fois, nous n’avons été que tous les deux dans la chambre. C’est peut-être de la chance, mais si j’étais seul, je ne réserverais pas ce genre de chambre au risque de me retrouver avec… un couple !

Voilà, c’est tout ce qui me vient en tête sur les backpack. Comme je le disais, malgré la longue liste d’inconvénients possible, ça reste des endroits géniaux pour arriver, partager les bons tuyaux, les conseils indispensables, etc. Il n’est pas rare de voir des voyageurs y rester plusieurs mois, parce que ça leur permet de ne pas rester seul le soir après le travail, de ne pas devoir faire le ménage, etc.

Et toi? Quelles sont les expériences les plus incroyables que tu as vécues en backpack 😉

Si tu aimes nos articles, que tu veux être sûr de ne pas rater les suivants, abonne-toi à la newsletter, like notre page Facebook ou suis-nous sur Google+.

Et si en plus, tu veux nous aider à faire évoluer le blog et nous motiver, partages avec tes amis ou commentes ici juste en dessous !

ENJOY ! !

Notre aventure te plait ?
Abonne-toi à nos réseaux sociaux !