Road trip Australie Great Ocean Road GOR 12 apôtres

Les 12 apôtres sont surement l’attraction la plus visitée de la Great Ocean Road. De magnifiques pics de calcaires qui se font dévorer patiemment par la mer au fil des années !

Le cadre est fixé, avant même d’apercevoir les falaises, le grand parking est rempli de voiture et de bus. La boutique de souvenir, elle, est pleine à craquer. Les toilettes étaient malgré tout relativement propres (détail important lorsque tu vis sur la route ;-)).

Cela dit, les gens n’ont pas l’air de s’attarder des heures sur le site. Malgré l’heure avancée dans la journée, nous avons trouvé une place rapidement.

Une large allée d’une centaine de mètres t’amène à la promenade « point de vue ». C’est là que le cauchemar touristique commence…
C’est inondé de globe-trotter francophone, submergé de backpackers allemands et asphyxié de touristes asiatiques… À ça, il faut ajouter les rondes incessantes d’hélicoptères qui survolent le site en permanence.
Les 12 apôtres, c’est vraiment LA place touristique, fini la tranquillité du road trip sur la Great Ocean Road !

Des Australiens nous ont informés, plus tard, qu’il y a moins de monde tôt le matin (information non vérifiée).

Il faut dire que le lieu est très bien choisi. La falaise s’avance dans la mer et coupe le sable en deux. Ça offre un superbe panorama sur le profil des 12 apôtres d’un côté et sur la plage des Gibson steps de l’autre. Il y a différents endroits, point d’observation, mais les vues sont toutes assez similaires.

Pour nous, il y avait trop de touristes, mais si tu arrives à faire abstraction de la quantité incroyable de monde autour de toi (genre métro aux heures de pointe, les perches à selfie en plus), les paysages sont vraiment impressionnants.

L’équilibre de certains rochers a l’air très délicat et avec le mouvement de la mer, on dirait que certains se balancent.

Ce qui arrive de temps en temps. La dernière fois, c’était en 2005. Un apôtre d’une cinquantaine de mètres s’était effondré avant de se faire avaler par l’eau.

L’histoire drôle du site, c’est qu’à l’origine les 12 apôtres s’appelaient la truie et les porcelets (« Sow and piglets »). Ils ont été renommés en 1950, afin d’attirer un peu plus de touristes.
On ne sait pas si en 1950, il y avait 12 bouts de rocher, mais aujourd’hui, il n’y en a plus que 8…

ENJOY ! !

 

 

Notre aventure te plait ?
Abonne-toi à nos réseaux sociaux !