Road trip Australie Great Ocean Road GOR Apollo Bay port plaisance

Apollo Bay est un village entre terre et mer, l’endroit parfait pour boire un café, une bière, passer la nuit ou la semaine. Pêche, sport nautique (surf, planche à voile, kayak de mer…) ou shopping et repos en bord de plage seront au programme.

Nous sommes arrivés à Apollo Bay assez tôt le matin. La route commence déjà à changer. Ce n’est plus ce qu’on voyait au début près de Torquay. Le relief s’adoucit et les falaises deviennent des collines.

On commence par se promener le long de la rade artificielle du port de plaisance d’Apollo Bay. C’est très agréable.
D’un côté du chemin, la mer qui frappe les rochers et de l’autre les bateaux de pêche et de plaisance qui se repose calmement offrent un contraste paisible.
Le grand parking est aussi l’endroit idéal pour prendre un café face au port (l’avantage de la vie de globe-trotter avec un camion aménagé ;-)).

Un peu plus loin dans le village, de superbes vagues automnales se jettent sur la plage. De là, nous voyons mieux l’arrière-pays. C’est amusant, Apollo Bay semble le seul endroit plat au milieu des collines, comme une empreinte de pied entre la forêt et les rochers.

À Apollo Bay, il y a de nombreux magasins où louer des planches de surfs, combinaisons ou palmes. Aujourd’hui, le village est dédié aux sports nautiques.
Les magnifiques rouleaux dans la mer et le vent qui souffle doucement dans les oreilles ne font que le confirmer… Nous aimerions surfer, une fois de plus, mais notre budget de globe-trotter nous limite et d’autres étapes nous attendent…

On nous avait également parlé du musée d’histoire de Apollo Bay, qui retrace la vie de ce petit village de pêcheur de baleine qui avant la construction de la Great Ocean Road était très isolé.
L’Apollo Bay Museum, créé par la société des historiens de la ville, n’est malheureusement ouvert que le week-end et pendant les jours fériés.
Nous ne le savions pas et on ne peut pas confirmer son intérêt, mais, pour notre blog voyage, on relaye tout de même l’information.
N’hésite pas à nous dire ce que tu en penses en commentaire… On repassera peut-être par là un jour. 😉

Ce qui est le plus marquant, en arrivant a Apollo Bay, c’est le changement autour de nous.
Hier, nous nous promenions à la montagne, en bord de mer, dans des paysages de flancs rocheux couverts d’une forêt verte et dense ainsi que de marécages qui arrivent directement sur la plage ; des panoramas sauvages et inaccessibles, où on devine une vie entière qui se cache.
Aujourd’hui, les dénivelés s’atténuent et deviennent des collines.
On a même l’impression qu’il y a des clairières derrière Apollo Bay. Le brouillard et la météo, entre nuages en coton gris et soleil, amplifient probablement cette impression de douceur.
On nous avait prévenus que la route changeait rapidement, mais on ne pensait pas voir de telles différences en seulement 50 kilomètres…
Le road trip n’est plus le même !

ENJOY ! !