Road trip Australie Great Ocean Road GOR plage johanna beach

La plage de Johanna est aussi jolie que le chemin pour y arriver. C’est un endroit agréable où s’arrêter manger, nager, surfer, faire une petite sieste ou passer la nuit au camping.

En revenant sur la Great Ocean Road, après la réserve naturelle de Cape Otway, nous sortons rapidement des bois pour arriver sur des plaines fertiles. La variation de paysage sur des distances si courtes est vraiment impressionnante, presque dépaysante. En 50 kilomètres, les collines rocheuses avec une forêt impénétrable ont laissé place à une étendue plate d’eucalyptus (presque) géant, à des dunes de sable et de longues plages, et maintenant, à des plaines vallonnées avec des cultures et des prairies à vache !

Nous bifurquerons vers la plage de Johanna, cette plage paradisiaque, que Pat et Philipe (de casse-croute) nous ont conseillée.
La mer et les vagues qui déferlent sur le sable clair sont jolies, mais la route pour y arriver (et en repartir) est encore plus charmante. Ces pâtures au milieu des collines, remplies d’animaux qu’on ne s’attendait pas à voir là, sont un souvenir incroyable.

Il y a un petit parking où il est possible de trouver de l’ombre, des aires de pique-niques aménagées avec toilette et le terrain de camping du parc national (28 $/nuit en avril 2015, plus d’informations sur le site de parks Victoria). À ce tarif-là, avec notre budget de globe-trotter, on s’est limité à une sieste sur le parking… 😉

Un détail amusant, nous sommes arrivés par la « Red Johanna Road » (la route rouge de Johanna) et nous sommes reparti par la « Blue Johanna Road » (la route bleue de Johanna). Nous n’avons pas trouvé de raison apparente à ces noms bizarres, mais si tu connais l’explication de ces curieuses appellations ou que tu as une théorie, n’hésitent pas à partager tes idées… 😉

ENJOY ! !