Emilie au travail

Le Working holiday visa Australie, c’est l’occasion de faire de nouvelles expériences. Pour réellement découvrir et partager la culture locale, apprendre la langue, rien de tel que l’immersion. C’est ce que propose le HelpX.


5 décembre 2014 — Jour 22
Au départ, à la recherche d’une solution pour diminuer nos frais de logement, cette expérience de Helper nous a apporté beaucoup plus que ça. Petit retour sur cette aventure.

Plusieurs possibilités :

D’abord, nous avions  envisagé le Couchsurfing (assez peu d’hôtes actifs aux alentours de Melbourne) et le site Airbnb (location de chambre chez des particuliers, mais autour de Melbourne, pour moi,  ça ressemble plus à des auberges de jeunesse déguisée).

Nous sommes ensuite arrivés naturellement à envisager de travailler en échange des commodités. Principalement, deux sites internet proposent le Help Exchange : le Wwoofing et le HelpX. Après un rapide comparatif des cotisations d’adhésion, nous avons opté pour HelpX (+-50€/an pour le wwoofing et 20$/2ans pour le helpX).

Mais, c’est quoi le HelpX ?

Pour ceux qui ne connaissent pas, les accueils proposés vont du particulier à la ferme, en passant par le commerçant ou le manège équestre et les travaux proposés, de la garde d’enfant et l’entretien/rénovation de maisons jusqu’à la récolte de légumes ou le travail à l’épicerie (qui ressemble plus, pour nous, à un travail « classique » bénévole). Certains hôtes demandent des compétences particulières, mais la majorité des tâches proposées sont accessibles avec le savoir-faire de la vie de tous les jours(ménage, jardinage ou bricolage basique).
Le temps de travail n’est pas fixé par le site, il varie donc d’un hôte à l’autre. Tout comme les commodités mises à disposition.

Pour notre part, notre priorité était de rencontrer des Australiens et découvrir la vie d’ici. Nous nous sommes donc rapidement orientés vers les particuliers. Nous avions également choisi, dans notre sélection de départ, des familles qui proposait des travaux qui nous laisseraient le temps de faire des visites de van.
C’est de cette façon que nous sommes arrivés chez Kate et David.

Conseil Pratique avant de continuer, si tu n’as jamais fait de HelpX, soit bien attentif aux heures de travail demandées. Nous estimons que 4 h de travail (travailler en Australie paye +-20 $/h) correspondent approximativement au prix que tu payerais pour une auberge de jeunesse(30$/jour) et les repas qui te sont fournis(50$/jour). Les échanges humains ne sont bien sûr pas pris en compte dans le calcul et n’oublions pas que ton intérêt pour une tâche particulière n’a pas non plus de prix. L’expérience dans le pays peut être primordiale pour être embauché dans certains secteurs.
Certains hôtes peuvent aussi te donner de l’argent de poche si tu fais plus d’heures que prévues mais ce n’est pas une généralité (puisque ce n’est pas le principe du service).
Après quelques expériences, tu apprendras vite à cibler les tâches et/ou critères important pour toi et à reconnaître les annonces des « vrais » hôtes HelpX de ceux qui veulent simplement profiter d’une main-d’œuvre à prix minimum. Dans tous les cas, n’aie pas peur de discuter des conditions d’accueil avec tes hôtes afin, par exemple, d’obtenir des jours de congé. Et si vraiment vous ne vous entendez pas ou si ça ne te convient pas, tu es toujours libre de t’en aller.

Notre expérience :

Nos hôtes habitent à Kalorama, à une trentaine de kilomètres de Melbourne. Nous avons donc pris le train et le bus pour arriver au point de rendez-vous : un bureau de poste au milieu de nulle part, le long d’une route dans des collines boisées. L’endroit est calme et apaisant, plein d’oiseaux tous plus colorés les uns que les autres.
Kate est thérapeute et travaille à Melbourne. David est musicien et travaille à la maison. Ils nous accueillent dans leur jolie maison en bois, car ils cherchent des petites mains pour faire le nettoyage de printemps de leur jardin.
Notre premier travail en Australie a donc été d’arracher des mauvaises herbes, de nettoyer les corniches et les panneaux solaires, de rafraichir le jardin-permaculture de Kate et de repeindre l’atelier de David… C’était plutôt cool !
Mais nous avons surtout rencontré deux personnes fort sympathiques qui nous ont fait découvrir de nouvelles choses :

— Le vrai « Fish and chips » australien (bien meilleur que le bout de poisson extra gras vendu à tous les coins de rue).

— les règles du cricket.

Cacatoès à huppe jaune— Ils nous ont appris que les superbes oiseaux blancs (les cacatoès) sont en fait des nuisibles parce qu’ils déchiquètent les poubelles et rongent le bois des maisons,

 

kookaburra ou le martin chasseur d'Australie.

— Nous avons observé beaucoup d’oiseaux jusqu’ici inconnus (on retiens le kookaburra et son cri fantastique qu’on a enregistré pour vous !).

– Nous nous sommes promené dans notre première forêt d’eucalyptus énormes et de fougères gigantesques.

— Nous savons maintenant comment soigner petites blessures, brûlures, piqûres de moustiques… à la mode locale avec l’huile essentielle de Tea three.

poule poussin

— Ils nous ont aussi appris qu’une poule en argot australien (« slang ») se dit « chouck ».

— Et bien d’autres choses encore…

En fait, nous avons rencontré nos premiers vrais Australiens et profité d’un mode de vie beaucoup plus calme et reposant que celui de la grande ville de Melbourne.

Kate nous a d’ailleurs emmenés dans un magnifique endroit pour voir le coucher de soleil sur la ville qu’eux appellent le Mordor.

Vue Melbourne

Surtout, cette expérience nous a forcés de pratiquer l’anglais du matin au soir (ce qui a fait beaucoup de bien à Émilie qui a pu dépasser ses premières appréhensions à s’exprimer dans cette nouvelle langue).

En somme, maintenant nous pouvons dire que nous savons un peu plus ce qu’est la vie australienne.
Une chose est sûre, nous referons du HelpX.

Cette expérience à moindre coût nous a également donné le temps de trouver notre futur logement. Nous ne serons donc plus piétons, longtemps, dans quelques jours nous prenons possession de notre Toyota Hiace.
C’est donc ressourcé et content que nous retournons à Melbourne, passer nos derniers jours sans voiture. Cette fois, ce sera de vraies vacances découvertes.

Si toi aussi, tu as fait du HelpX, explique-nous ce que tu en penses en nous laissant un commentaire.

Si tu aimes nos histoires et que tu veux continuer à les suivre, abonne-toi à la newsletter, like notre page Facebook ou suis-nous sur Google+.
Et si en plus, tu veux nous aider à faire évoluer le blog et nous motiver, partage avec tes amis !

Enjoy my friend