Lors de notre séjour à Geelong, en plus de gagner de l’argent, nous sommes devenus des stars. Enfin, star, le mot est un peu fort, mais nous avons eu notre première interview à la radio australienne pour parler de notre voyage en Australie sur The Pulse 94,7 FM.

Lors d’un évènement proposé par le groupe Facebook « Français à Geelong ». Nous avons rencontré Marjorie, une Franco-Australienne dynamique. Elle anime, avec son acolyte Christine, une émission de radio sur The Pulse 94.7 FM. L’émission a lieu tous les jeudis de 18 h à 19 h.

Cette radio australienne existe depuis 25 ans et diffuse dans 18 langues différentes ! Ces programmes sont préparés par des bénévoles, qui veulent partager leurs langues maternelles et leurs expériences.

L’émission de radio australienne à laquelle nous avons participé est réalisée en français. Elle s’adresse aux Français expatriés, mais aussi aux élèves australiens (jeune et moins jeune) désireux d’apprendre le français. Dans cette émission, il est question de culture, d’évènement et d’expériences.

Lorsqu’on arrive dans un nouveau pays, regarder la télé ou écouter la radio dans une autre langue peut être fatigant et difficile. Alors une émission dans ta propre langue c’est un peu comme manger de la baguette croustillante le matin, c’est agréable !

Retour sur notre premier live radio en Australie, une expérience atypique à « The Pulse 94.7 FM, We’re talking Geelong » (la pulsation 94.7 FM, nous parlons Geelong).

Vis ma vie de star à la radio australienne : Les studios

Marjorie et Christine invitent un francophone dans leur studio chaque premier jeudi du mois. Ce jeudi, nous arrivons au studio The Pulse, situé dans une petite rue en plein centre de Geelong.
20160807-star-à-la-radio-australienne-3

On entre par une cafétéria très colorée avant d’arriver enfin dans le ventre de la radio.

De là, un couloir nous mène aux différents studios insonorisés, collés les uns aux autres et séparés par des vitres. On voit, par la fenêtre, les animateurs en train de travailler, casque sur la tête, face au micro. Certains enregistrent leur émission, pendant que d’autres sont en direct.

Nous arrivons à notre studio, où nous sommes cinq à nous y installer. Les deux animatrices, leur régisseuse et nous. Le temps de se présenter brièvement et c’est partit pour une heure de direct !

Vis ma vie de star à la radio australienne : ON AIR

Tout va très vite. Les animatrices nous questionnent et l’on raconte notre arrivée à Melbourne, nos débuts ici en Australie et puis nous expliquons notre parcours de travailleur social et d’où l’on vient. On essaie de trouver les mots justes pour imager nos vies respectives. Antoine parle de la Belgique, de ses frites cuites à la graisse de bœuf et de ses bonnes bières. Pour ma part, je parle du nord de la France, des fromages que j’aime et de Paris qui fait tant rêver les Australiens. On aime marquer le contraste entre nos pays voisins, à la fois très similaires et si différents…
(Notre culture est proche, mais les Belges vont « à la toilette » et je vais « aux toilettes ».)

Ce que l’on a raconté, c’est un peu comme 10 histoires sur le blog, mais en un temps limité et en plus concis. Ce n’est pas toujours évident. De plus, il faut parler distinctement pour les auditeurs, exercice difficile pour tous les deux.
20160807-star-à-la-radio-australienne-1

À la radio australienne, il est bien sur aussi question de musique. Et sur ce sujet, nous sommes tous deux passionnés. Nous racontons notre rencontre, qui a eu lieu en musique, au festival « un soir autour du monde » en Belgique.

Notre playlist est 100 % francophone. Des artistes connus comme Mano Solo,mais aussi des découvertes comme le groupe belge I-FAM ou encore les Flow, groupe du sud de la France.

 

On a choisi des musiques qu’on aime, mais surtout qui parlent de nous. Par exemple, la rue kétanou et sa chanson « le capitaine de la barrique ».

Ils racontent l’histoire d’un marin de Omonville la Rogue, une petite ville normande que nous avons beaucoup fréquentée.

Une heure, ça passe vite quand on aime parler, au début on cherche nos marques, puis très vite on s’installe. Si ce n’était pas une ambition de passer à la radio, ce fut une expérience très agréable, personnellement je n’ai pas vu le temps passer et j’aurais pu continuer quelques heures. Mais trop tard, il faut rendre l’antenne…

Un petit plus, la famille et les amis nous ont écoutés depuis la France. C’est plutôt fun quand on se trouve de l’autre côté de la terre.

Si vous venez à Geelong et que vous aussi vous voulez devenir des stars locales, n’hésitez pas à participer à cette émission et ainsi faire perdurer cette initiative.

Si tu aimes nos conseils et nos histoires, et que tu veux être sûr de ne pas les rater, abonne-toi à la newsletter, like notre page Facebook ou suis-nous sur Google+.
Et si en plus, tu veux nous aider à faire évoluer le blog et nous motiver, commente l’article et partage avec tes amis !

ENJOY ! !